Détecteur de fumée : Fonctionnement et installation

by admin
Détecteur de fumée : Fonctionnement et installation

Vous le savez sûrement, les incendies domestiques constituent aujourd’hui une réelle menace pour l’habitat surtout en France. Chaque jour, des dizaines d’incendies se produisent, faisant de la prévention de ces accidents domestiques fréquents un réel besoin d’intérêt général.
Alors, pensez à vous équiper d’un détecteur de fumée pour empêcher tous vos investissements de partir en fumée. Voici comment fonctionne cet outil.

Le fonctionnement du détecteur de fumée

Le détecteur de fumée optique se présente sous la forme d’un petit boitier qui est une chambre optique contenant un émetteur de lumière, appelé diode électroluminescente LED (pour d’autres renseignements sur le détecteur de fumée, une adresse : www.detecteursfumees.fr / Page Facebook) Il contient en outre un récepteur, la cellule photo-électrique. Le fonctionnement d’un détecteur de fumée assez est simple. La diode électroluminescente émet une lumière dans la chambre optique, lumière qui n’atteint pas la cellule photoélectrique en temps normal.

Cependant, lorsqu’il y a de la fumée dans la pièce, celle-ci va pénétrer dans la chambre optique et lumière émise par la diode se reflètera sur les particules de fumée. Le faisceau de lumière sera donc dispersé dans la chambre optique puis atteindra la cellule photo-électrique qui en est le récepteur.
La cellule photo-électrique va alors produire un courant électrique qui déclenchera l’alarme.

 

L’installation d’un détecteur de fumée

Le rôle d’un détecteur de fumée est de réveiller les dormeurs à temps pour qu’ils aient le temps de fuir avant le moment fatal. Il doit donc ¬s’entendre distinctement même pendant votre sommeil. L’idéal est de le placer dans un accès qui mène aux chambres notamment le couloir ou en haut de l’escalier.
Dans certains cas il est indispensable pour vous d’ajouter un autre détecteur dans des chambres spécifiques. Les cas spécifiques sont notamment si l’occupant a la mauvaise ¬habitude de fumer au lit ou si le dormeur s’endort souvent en ¬laissant la couverture ¬chauffante branchée. Cette précaution est également nécessaire si la chambre est équipée d’un chauffage d’appoint ou d’une cheminée qui fonctionne pendant la nuit.
Dans le cas des logements comportant un ou plusieurs étages, pensez à poser un ¬détecteur à chaque niveau. Si le feu prend au rez-de-chaussée alors que le détecteur se situe au 1er ou au 2e étage uniquement, les occupants risquent de se retrouver piégés par les fumées ou les flammes. Ajouter un autre détecteur au rez-de-chaussée réduit le risque.
Pour éviter le déclenchement intempestif et les fausses alarmes, il faut alors éviter les emplacements ¬comme la cuisine et la salle de bains. Il faudra également éviter la proximité d’une chaudière, d’une cheminée ou d’une bouche de ventilation ainsi les zones propices aux courants d’air. Il faudra également logiquement oublier les coins préférés des fumeurs ainsi que la proximité d’un néon, à cause de son bruit parasite.
Le détecteur se fixe au plafond, pensez à le centrer le plus possible. En cas de plafond incliné, il faut le ¬placer là où l’air circule le mieux. Attention, pour conserver son efficacité, il est formellement interdit de peindre votre détecteur de fumée.

Regardez aussi notre article sur comment choisir son aspirateur sans fil.